Alors que l’État a publié les index sur l’égalité entre les femmes et les hommes au sein du monde du travail pour pointer du doigt les mauvais élèves, nous vous proposons de faire un point sur le sujet au sein de notre établissement.

Un établissement à deux têtes

Particularité à VNF, le caractère Public/Privé nous oblige à analyser chaque situation au regard du statut de chaque personnel.

PUBLIC

Hommes 77 %
Femmes 23 %

PRIVÉ

Hommes 40 %
Femmes 60 %

Alors que les hommes sont surreprésentés au sein des personnels du public, c’est l’inverse pour les personnels du privé.

  • Personnel du statut public : paradoxalement, même si les femmes sont vraiment moins nombreuses que les hommes, elles sont relativement réparties équitablement sur l’ensemble des grades, B (223 personnes), C (367 personnes), C. ex (223 personnes), et très en dessous dans la catégorie A (88 personnes).
  • Personnel du statut privé : tandis que les femmes sont plus nombreuses que les hommes dans le statut privé, elles sont plus nombreuses dans les 5 premiers niveaux : 63 % de la totalité d’entre elles sont dans les niveaux 1 à 5, alors que seulement 30 % de la totalité des hommes sont dans ces niveaux.

Ouverture des négociations sur l’égalité professionnelle : les enjeux pour votre équipe CFDT-VNF

Comme vous l’aurez compris, la difficulté est de mettre en oeuvre un plan d’action dans un établissement à deux vitesses.

  • négocier des budgets pour rééquilibrer les écarts de salaire entre les femmes et les hommes du privé ;
  • définir des règles d’attribution équitables dans la distribution des primes qui ne pénalisent pas les femmes ;
  • proposer des mesures pour l’établissement qui permettent aux femmes de pouvoir mener carrière et parentalité et faire respecter celles qui existent déjà ;
  • mettre en place des formations qui accompagnent les femmes pour faire évoluer leur carrière vers des emplois plus qualifiés ;
  • avoir une parité femmes/hommes au plus haut niveau de l’établissement.

La méthologie proposée par la direction

  • Négociation commune publique-privée
  • Harmonisation des axes de négociation publics privés
  • Objectifs : élaboration de deux accords finaux :
    _ un accord collectif (de droit privé) qui va remplacer les précédents accords du 02/04/2007 et du 29/06/2012
    _ un protocole d’accord (de droit public)
  • Articulation de cette négociation relative à l’égalité professionnelle entre les femmes et hommes au sein d’un accord d’adaption des négociations collectives au sein de VNF.

Les axes de négociation proposés par la direction

  • Prévention et traitement des écarts de rémunération entre les femmes et les hommes ;
  • Mixité des métiers, des parcours professionnels et déroulement de carrière ;
  • L’articulation entre la vie professionnelle et la vie personnelle ;
  • Lutte contre les violences sexuelles et sexistes.

Ces axes sont une synthèse des axes de l’accord relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la fonction publique du 30 novembre 2018, et les dispositions du Code du travail notamment ses articles L 2242-1 et L 2242-17.