MANAGERS : EXIGEZ LES MOYENS ET LA PLACE QUI VOUS REVIENT !


Pierre

Chef d’équipe, DT Rhône-Saône, 56 ans, 31 ans d’ancienneté

« Les décisions se prennent sans nous. Le manager de proximité n’est pas écouté.
Mais quand il s’agit de transmettre des instructions et des décisions qui « sortent du chapeau », la Direction compte sur nous pour faire passer la pilule auprès des équipes.
Ils nous prennent pour « des magiciens » : des suppressions de postes, des recrutements précaires, et pourtant ils veulent le même niveau de service voire plus, car il faut se moderniser ! »

Lina

Ingénieure des Travaux Publics de l’État (ITPE) — Responsable d’Unité Territoriale d’Itinéraire, DT NE, 38 ans, 10 ans d’ancie

« Manager c’est un métier et il faut avoir du temps pour l’exercer. Avec des équipes aux effectifs réduits et un manque de moyens très important, nous coulons sous tous les dossiers sans pouvoir pleinement nous consacrer à nos missions de manager.
Paradoxalement, nous sommes en manque d’effectifs, mais les strates hiérarchiques n’ont jamais été aussi nombreuses. Résultats : personne ne prend ses responsabilités ni de décision »

LE POINT DE VUE DE VOS ÉLUS
CFDT-VNF !

Aujourd’hui, les managers sont la clé de voûte de l’établissement. La direction a bien conscience qu’ils constituent la courroie de distribution d’un moteur à bout de souffle !

Malheureusement, force est de constater que ce n’est pas pour autant qu’elle les épargne, les reconnaît et leur donne les moyens nécessaires à la réalisation de leur mission !

NOS REVENDICATIONS PRÉSENTES ET FUTURES

Stopper la baisse annuelle des effectifs

Depuis des années, nous luttons pour faire réviser le COP notamment pour faire cesser la réduction des effectifs au sein de l’établissement dans les lois de finances successives et la mise en œuvre par les organes de tutelle.

Pourvoir tous les postes vacants des organigrammes

Au quotidien, nous nous mobilisons sur le terrain pour que les postes vacants dans les organigrammes soient publiés et pourvus. C’est l’hémorragie de trop ! Les postes sont prévus dans l’organigramme, ils sont donc budgétés, ils doivent donc être pourvus ! Si la direction n’en a pas les moyens, qu’elle stoppe tous les projets de réorganisations d’affichage qui désorganisent les services !

Doter les managers d’une véritable « boîte à outils »

Les managers sont souvent dépourvus au moment des évaluations annuelles pour motiver, mobiliser et récompenser l’engagement de leur équipe. Pour ce faire, ils doivent avoir un véritable rôle sur :

  • L’attribution des gratifications salariales (CIA, augmentations individuelles…) ;
  • Un système de notation suivi dans le temps pour influer sur les évolutions et les gratifications des années suivantes ;
  • Les propositions d’évolution, de promotion et de formation pour donner des perspectives de carrière à leur équipe.

Bénéficier des mêmes conditions d’accès au télétravail sans restriction

Associer les managers de proximité aux prises de décisions opérationnelles
et fonctionnelles de leur DT/service

Difficile de faire adhérer à ce dispositif et d’exiger de la bienveillance quand la direction limite par une position de principe général à 1 jour de télétravail par semaine les managers de proximité sans prendre en compte les spécificités de chaque équipe.

Au-delà de notre vœu d’une réelle autonomie de VNF vis-à-vis des organes de tutelle sans nier le statut de PNA, les managers de proximité devraient systématiquement être associés en amont à tous les arbitrages impactant leurs missions et leurs organisations.