POUVOIR D’ACHAT : ON NE BOSSE PAS POUR DES PRUNES !


Découvrir les points de vues de nos personnels :

PERSONNELS PUBLICS

LEUR TÉMOIGNAGES

MATHIEU: éclusier à la DT Bassin de Seine et Loire aval, 40 ans, 10 ans d’ancienneté

« Dans le contexte inflationniste du moment, il faut absolument maintenir le dégel du point d’indice avec une revalorisation annuelle, sinon, nous allons nous appauvrir de plus en plus. « 

LINA : ingénieure des Travaux Publics de l’État (ITPE) — Responsable d’Unité Territoriale d’Itinéraire, DT NE, 38 ans, 10 ans d’ancienneté

« Il faut revaloriser les frais de déplacement professionnels. Vu la hausse de prix des carburants, les grilles ne correspondent plus à la réalité. Si ça continue, on va être obligé de choisir entre venir travailler et remplir son caddie au supermarché. »

BERTRAND : technicien assistant pour les études d’ingénierie ou les marchés publics – DT Centre Bourgogne, 46 ans, 20 ans d’ancienneté

« Certes, nous avons le statut de fonctionnaire, mais quand tu enlèves les primes , certains, surtout les plus jeunes, sont en dessous du SMIC. De plus, une promotion ne veut pas forcément dire un gain financier. Un paradoxe scandaleux !

Et puis toutes ces primes ne comptent pas pour le calcul de la retraite, ce qui n’est pas normal. »

ISMAËL : adjoint administratif – Siège, 36 ans -10 ans d’ancienneté.

« Moi j’ai l’impression de stagner. Pour passer d’un échelon à un autre, il faut être plus que patient et passage d’échelon ne veut pas forcément dire gain de points d’indice ou parfois de tellement peu. Une réelle évolution indiciaire à chaque passage d’échelon, ça nous motiverait et ça nous permettrait de bénéficier plus régulièrement d’une augmentation. »

LE POINT DE VUE DE VOS ÉLUS CFDT-VNF !

Plus que jamais, la question des rémunérations des personnels est au cœur de nos revendications et de nos préoccupations.

Avec des organismes de tutelle dont l’objectif principal est de réduire coûte que coûte les effectifs et la masse salariale de l’Établissement, nous allons devoir batailler ferme pour que votre pouvoir d’achat soit préservé.

NOS REVENDICATIONS PRÉSENTES ET FUTURES

GRILLES INDICIAIRES ET PRIMES :

  • Les grilles indiciaires doivent être revalorisées et en cohérence avec la réalité du marché de l’emploi ;

  • Le dégel du point d’indice doit être maintenu et celui-ci doit être revalorisé annuellement en cohérence avec l’inflation ;

  • Les primes doivent être intégrées à la rémunération de base afin d’être prises en compte dans le calcul des droits à pension ;

  • La reconnaissance des responsabilités réelles des agents en mettant en place un plan de requalification qui tient compte de la réalité et de l’engagement de chacun.

NE PAS PAYER POUR TRAVAILLER :

Tandis que les indemnités télétravail, les frais de repas, les tickets restaurants ne couvrent plus les frais réels, l’inflation va encore plus dégrader la situation.

Nous revendiquons:

  • Une revalorisation de l’indemnité télétravail en cohérence avec le nombre de jours réellement télétravaillés ;

  • Une revalorisation du ticket restaurant à 9 € avec une prise en charge à 60% comme actuellement par la Direction ;

  • Une revalorisation des frais de déplacements professionnels ;

  • Une revalorisation des frais kilométriques et la mise en place d’un chèque carburant pour celles et ceux qui n’ont pas accès aux transports en commun.

RÉMUNÉRER L’INVESTISSEMENT DES AGENT(E)S :

Depuis des années, votre équipe CFDT-VNF se bat pour que tous les personnels soient rémunérés à la hauteur de leur investissement.

À ce titre nous revendiquons :

  • La fin de l’écrêtage et paiement ou récupération (au choix) des heures supplémentaires ; 

  • La distribution de la prime Macron (Prime de Partage de la Valeur). Celle-ci est défiscalisée et constituerait un coup de pouce au pouvoir d’achat ;

  • La mise en place de l’intéressement pour les personnels publics avec l’application du projet d’accord à VNF toujours sur la table des négociations.

SANTÉ, FAMILLE ET RETRAITE : ON A UNE VIE APRÈS LE TRAVAIL

Sur la rémunération, c’est également tous les sujets annexes qui font la différence !

Aussi nous revendiquons :

  • Une augmentation de la prise en charge de la mutuelle ;

  • Une revalorisation du supplément familial de traitement en particulier pour le 1er enfant ;

  • La mise en place d’un “coup de chapeau” avant le départ à la retraite ;

  • L’extension du plan sénior applicable pour les salariés privés aux agents publics, à savoir pouvoir travailler à 50 %, être payé à 80 % avec un taux de cotisation à la retraite de 100 % dans les 2 ans qui précèdent la retraite ou 4 si le nombre de trimestres requis est atteint avant l’âge de départ légal à la retraite ou si l’agent a obtenu la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé ;

  • La revalorisation substantielle des budgets CLAS permettant de meilleures actions pour les personnels (journées rencontre, stages, arbres de Noël, colis de Noël…).

PERSONNELS PRIVÉS

LEUR TÉMOIGNAGES

CHLOÉ : juriste des affaires domaniales à la Direction du développement • Siège, 43 ans, 15 ans d’ancienneté • CDI privé

« Pour les augmentations individuelles, moi j’en ai marre que ce soit à la tête du client. Il faut des critères objectivés et transparents. Et si une année, notre manager ne peut pas nous augmenter, il faudrait que le bon travail soit capitalisé pour que cet investissement ne soit pas considéré comme une année blanche. »

MATHILDE : juriste junior à la DT Centre Bourgogne, 4 ans d’ancienneté, 28 ans • CDI privé

« Déjà que les enveloppes NAO pour les salariés privés n’étaient pas suffisantes pour satisfaire tout le monde, avec une inflation annoncée à 2 chiffres en 2023, il faut que ces enveloppes soient très largement revalorisées pour prendre en compte la hausse des prix. »

LE POINT DE VUE DE VOS ÉLUS CFDT-VNF !

Plus que jamais, la question des rémunérations des personnels est au cœur de nos revendications et de nos préoccupations.

Avec des organismes de tutelle dont l’objectif principal est de réduire coûte que coûte les effectifs et la masse salariale de l’Établissement, nous allons devoir batailler ferme pour que votre pouvoir d’achat soit préservé. 

NOS REVENDICATIONS PRÉSENTES ET FUTURES

Négociations salariales :

• Obtenir des enveloppes qui a minima prennent en compte l’augmentation du coût de la vie et qui permettent de mettre en place dès 2023, une augmentation générale au moins égale à l’inflation et des mesures individuelles à la hauteur de l’engagement des salariés ;

• Rendre les augmentations individuelles claires et transparentes avec la création de grilles d’attribution avec des critères objectivés ;

• Capitaliser les bonnes notations chaque année pour ne pas perdre le bénéfice de son investissement l’année suivante si celui-ci n’a pas été valorisé ;

• Mettre en place un minimum conventionnel évolutif en fonction de l’ancienneté ;

• Valoriser l’ancienneté par un abondement du CET ;

• Pérenniser l’élargissement de la GIPA à tous les salariés ; 

• Assurer une meilleure valorisation salariale de la montée en compétence.

Ne pas payer pour travailler :

Tandis que les indemnités télétravail, les frais de repas, les Tickets restaurant ne couvrent plus les frais réels, l’inflation va dégrader encore davantage la situation ; Nous revendiquons :

• Une revalorisation de l’indemnité télétravail en cohérence avec le nombre de jours réellement télétravaillés ;

• Une revalorisation des frais de déplacements professionnels ;

• Une revalorisation des frais kilométriques et la mise en place d’un chèque carburant pour celles et ceux qui n’ont pas accès aux transports en commun ;

• La possibilité de bénéficier du dispositif défiscalisé du rachat des JRTT pour celles et ceux qui le souhaitent.

Rémunérer l’investissement des salarié(e)s :

Depuis des années, votre équipe CFDT-VNF se bat pour que tous les personnels soient rémunérés à la hauteur de leur investissement. À ce titre nous revendiquons :

• La fin de l’écrêtage et paiement ou récupération (au choix) des heures supplémentaires ;  

• La distribution de la prime Macron (Prime de Partage de la Valeur). Celle-ci est défiscalisée et constituerait un coup de pouce au pouvoir d’achat.

Des activités sociales et culturelles attractives pour toutes et tous :

Nous voulons maintenir les activités qui ont été plébiscitées par les personnels ces dernières années :

• Les chèques vacances pour donner un coup de pouce à votre pouvoir d’achat ;

• Les week-ends subventionnés par la FDDP ;

• Les bons cadeaux à Noël pour les petits et les grands ;

• Les bons d’achat pour la rentrée scolaire ;

• La billetterie de loisirs et de spectacles ;

• L’aide aux vacances des enfants ;

• L’aide aux frais de garde des enfants ;

• Les remboursements de vos activités sportives et culturelles…