L’impact de la réorganisation des services de la DTSO trop rapidement survolé


Cela présageait une mise en place hâtive à l’exploitation sans prise en compte des impacts négatifs collatéraux sur les agents, et en particulier en ce qui concerne :

  • la charge de travail des chefs de centre,
  • le dimensionnement des secteurs d’itinérance et d’astreinte,
  • l’insuffisance du nombre de personnels d’encadrement,
  • l’absence d’unités supports,
  • l’imprécision des missions des personnels d’exploitation.

Malgré ce vote, la CFDT-VNF, conformément à son habitude, n’a pas rompu le dialogue social mais, au contraire, a recherché les mesures qui pourraient être prises pour atténuer fortement les impacts négatifs. Il convient de rappeler que, dans le cadre d’une reconvocation, les organisations syndicales représentatives n’ont pas le pouvoir de bloquer le projet de la Direction, ces instances n’étant que consultatives.

En conséquence, se contenter uniquement d’être contre n’apporte aucune amélioration pour les agents. Dans le cadre de la convocation du CTUP le 8 octobre 2020, la Direction a répondu aux demandes et propositions de la CFDT-VNF par :

  • la confirmation que le service ne remplacera pas un titulaire à l’exploitation par un saisonnier pour lui faire faire de l’entretien des espaces verts ;
  • la priorité donnée à l’exploitation pour les titulaires en ce qui concerne les tâches nécessitant une expertise ;
  • la recherche d’une solution en cours pour réduire le nombre de contrats de saisonnier. L’objectif est d’établir un contrat pour l’ensemble de la saison afin de simplifier la gestion des saisonniers ;
  • l’engagement d’accompagner systématiquement l’automatisation des écluses par la création dedérivation.
  • Il faut d’abord résoudre la question de la gestion hydraulique avant de pouvoir automatiser ;
  • l’engagement de revoir le périmètre de l’automatisation qui n’est pas compatible avec le trafic généré par l’attractivité de Carcassonne ;
  • la possibilité de décaler l’effectivité des centres territoriaux après la saison de navigation 2021 ;
  • l’engagement de ne pas modifier les secteurs d’itinérance et d’astreinte tant que la modernisation/automatisation n’est pas opérationnelle ;
  • l’engagement de maintenir le nombre de chefs d’équipe dans les centres tant que la modernisation n’est pas opérationnelle ;
  • l’engagement concernant l’absence de mobilité géographique imposée et de perte de rémunération ;
  • l’engagement de ne pas supprimer de NAS pour les agents tant qu’ils restent sur le poste correspondant à la NAS.

La CFDT-VNF sera vigilante lors des prochaines phases du projet afin que les engagements de la Direction soient bien respectés. Dans l’attente, afin de reconnaitre les avancées faites et les garanties apportées par la Direction, la CFDT-VNF a fait le choix de s’abstenir sur cette consultation.