Téléconduite en DTNPC


Voilà ce qu’il en ressort : la modernisation de l’exploitation concerne en particulier 16 sites éclusiers Grand Gabarit. Deux sites accueilleront un PCC (poste de commande centralisé), Waziers centre principal et Valenciennes centre secondaire. Ces PCC géreront le grand et le petit gabarit, la gestion hydraulique et la gestion trafic avec la présence permanente d’un chef de salle et des opérateurs de navigation (qui pourront exécuter deux sassées simultanées). Le tout reposera sur un réseau de fibres optiques déjà existant (SFR), mais des adaptations locales seront sans doute nécessaires, objet de discussions avec des opérateurs potentiels.

La planification porte sur une période de 2020 à 2030 (téléconduite GG Escaut fin 2023, Sensée/Deûle fin 2024 et Bauvin/Dunkerque fin 2025). Des essais virtuels ont été présentés en juillet sur l’ergonomie, les pupitres d’opérations téléconduite et le futur centre de téléconduite. Les travaux et les essais se poursuivront de fin 2023 à fin 2025.

Néanmoins, parallèlement à ce mutisme en DT, nous constatons une avancée significative du projet. Doit-on craindre que les mois à venir pour « finaliser le référentiel métiers » à échéance fin 2022, ne se traduisent que par une application pure et simple, en local, des décisions de principe prises par notre Direction Générale ?

2025, c’est demain ! Nous nous étonnons à ce stade qu’une approche plus terre à terre des conséquences au niveau humain ne soit pas prise en compte au sein de notre DT. Notre direction, pourtant zélée dans les suppositions de départs en retraite et dans ses projets de réorganisation, ne fait pas preuve de transparence sur ce sujet précis.
Le référentiel serait-il construit sans consultation des DT ? Nous ne le pensons pas… Alors pourquoi aucun échange avec les agents sur leurs souhaits concernant l’évolution de leurs missions, des impacts qu’ils craignent, du retour de leurs expériences… ? Tout cela nous semblerait plutôt de bon augure et préalable à la finalisation du référentiel métiers !

Et surtout, si un tel projet prenait enfin un aspect collaboratif, et notamment au sein des DT et de la nôtre particulièrement, il ne pourrait qu’en être mieux accepté, mieux adapté aux spécificités de notre voie d’eau et des agents qui actuellement en assurent la gestion !

En tout cas, la modernisation passe aussi par la rentabilisation de notre immobilier :
DÉBUT OCTOBRE : INAUGURATION DES NOUVEAUX LOCAUX DE L’ANTENNE DE CAMBRAI !

C’est ainsi qu’une antenne de l’UTI Escaut St Quentin, basée à Cambrai, s’est vue dans l’obligation de déménager, de libérer les locaux qu’elle occupait depuis une cinquantaine d’années ! Il n’y avait pas pourtant péril en la demeure !

La face cachée des réorganisations et de la réduction des effectifs génèrent des impacts, qui quelquefois ne sautent pas aux yeux au premier abord, mais finissent par surgir avec une telle précipitation sans concertation, ni explication, ni analyse préalable, où pourtant, pour ce cas précis, les départs naturels auraient rendu les choses bien plus faciles à 9 mois près !

Certains personnels ont passé plus de 40 ans de leur carrière dans ce bâtiment face au canal de Saint-Quentin et qui plus est propriétée de l’État ! Ils n’ont pas été écoutés ni les membres du CLHSCT, toutes les alertes sont restées vaines ! Cela aurait permis d’éviter des partages de nouveaux bureaux exigus d’autant plus avec les incidences de la crise sanitaire et ses gestes barrière ! Même si des efforts ont été faits pour les accueillir sur le site d’un atelier proche, avec des travaux basiques conséquents, nous comprenons les frustrations légitimes de ces personnels !

Les réorganisations doivent être traitées d’une façon globale toutes approches confondues et, sur le long terme, cela doit se traduire par des faits concrets sur le terrain avec notamment en premier lieu l’écoute et la communication avant toute démarche.

La déclinaison du pacte social annexé au COP, dont la CFDT-VNF se félicite d’avoir été en grande partie la seule force de propositions, ne doit pas être une simple rédaction, mais un outil à la portée de tous, pour repérer, analyser et solutionner au mieux toutes les conséquences gravitant autour des mobilités et suppressions de postes.

La section CFDT-VNF Nord — Pas-de-Calais en fait une priorité au quotidien. Malgré notre vigilance au sein des différentes instances nationales, locales et groupes de travail et face à une retenue flagrante d’informations de notre Direction, n’oubliez pas que vous, chers collègues, vous êtes nos relais essentiels pour véhiculer l’information de terrain et faire en sorte qu’elle nous arrive ! Tous ensemble, nous ferons avancer les choses ! A quelques jours des fêtes de fin d’années, nous en profitons pour vous souhaiter de belles fêtes en famille et avec vos proches, prenez bien soin de vous.