Professionnalisation des agents d’exploitation : La DTSO doit passer de la théorie à la pratique


Évolution vers les postes de maintenance spécialisée : le miroir aux alouettes

Il convient de noter que depuis la réorganisation, les postes de maintenance spécialisée sont effectivement ouverts aux agents d’exploitation. Toutefois, lors du dernier cycle de mobilité au fil de l’eau, le souhait du seul agent d’exploitation qui a manifesté son intérêt pour la maintenance a abouti au rejet de sa demande de mutation en raison de son manque de qualification technique. Cette situation montre que l’ouverture de la filière maintenance est un vœu pieux sans une réelle politique de professionnalisation des agents d’exploitation.

La CFDT-VNF a donc rencontré la DTSO et son service RH afin d’ouvrir réellement la filière maintenance aux agents d’exploitation. Pour cela, la CFDT-VNF a proposé des solutions concrètes permettant aux agents d’exploitation d’acquérir les compétences techniques nécessaires pour intégrer la maintenance.

S’engager dans un processus concret de formation et de montée en compétences

La CFDT-VNF souhaite que soit mis en place un processus individuel de formation comprenant à la fois :

  • une phase théorique afin d’acquérir les compétences techniques ;
  • une phase pratique avec une intégration de l’agent dans les équipes de maintenance spécialisée afin de lui permettre de mettre en œuvre les compétences techniques acquises lors de la formation tout en apprenant le métier de terrain.

Cette méthode s’inspire de l’alternance dont l’efficacité n’est plus à démontrer. En effet, la pratique du métier a toujours été un élément fondamental du processus de formation à un métier technique. Cela s’appelle même le compagnonnage qu’il conviendrait d’ailleurs de valoriser. Pour résumer, la CFDT-VNF demande à la direction un peu de reconnaissance et de s’inspirer de ce qui a déjà fait ses preuves.

Suite à notre insistance, la direction territoriale s’est engagée à proposer à l’agent concerné un bilan de compétences et une formation appropriée comprenant à la fois une phase théorique et une phase pratique.

La CFDT-VNF reste vigilante concernant la gestion de cette situation individuelle qui a vocation à devenir la référence pour les prochains agents d’exploitation manifestant un intérêt pour la maintenance spécialisée.