NAO 2022, on y va ?


Le bilan est sévère et explicite ! Le travail est énorme pour redonner du sens et de la visibilité aux salariés ! Pour autant, la direction reste depuis des semaines, hermétique et sans réaction face à ce constat ! Une seule date est programmée le 28 février pour présenter le bilan de la NAO 2021… si c’est uniquement ça, ça va aller vite !

Sera-t-elle au rendez-vous de la revalorisation salariale face à un niveau d’inflation important et une augmentation du coût de la vie loin de correspondre aux cadrages successifs octroyés par les tutelles ces dernières années ?
Compte-t-elle se saisir de ces questions ?
Fera-t-elle une priorité, au même titre que d’autres sujets, d’apporter des réponses, des propositions et des solutions ?
Entendra-t-elle le besoin et le souhait des salariés d’avoir une visibilité sur un déroulé de carrière possible à VNF ?
Réagira-t-elle sur le besoin de communication et de transparence sur les arbitrages pris chaque année dans l’exercice NAO ?

De nombreuses questions qui restent sans réponse sur les 10 premiers jours de février 2022, alors qu’a débuté la campagne des entretiens professionnels depuis le 1er février ! Il aurait été pourtant intéressant et pertinent que les managers en charge de ces entretiens puissent avoir des éléments de langage et des réponses à apporter aux questions légitimes que se posent les salariés de VNF.

N’attendons pas encore une fois que la CFDT-VNF, avec les salariés, doivent se battre pour obtenir un calendrier de négociation, la connaissance du cadrage salarial et une négociation qui se terminera au dernier trimestre pour une mise en oeuvre en catastrophe sur les dernières fiches de paies de l’année !

L’enveloppe allouée à la garantie individuelle pouvoir d’achat (GIPA) ne cesse de croître dû à l’augmentation de l’inflation ces dernières années 

La modification conjoncturelle de l’inflation avec une prévision de l’INSEE pour l’inflation est de 2,9% sur un an pour la période de janvier 2021 à janvier 2022 

La prévision de l’augmentation des salaires par la banque de France est de 4% en 2022 / 3% en 2023 et 2024 

Cette année, la CFDT-VNF veut remettre à plat des mécanismes archaïques dans la politique de rémunération notamment individuelle qui n’ont pas fait leur preuve tout au long de ces années, qui sont opaques et suscitent de l’incompréhension et de la frustration chez bons nombres des personnels. 

La CFDT-VNF souhaite également les moyens suffisants pour neutraliser pour tous les salariés (y compris les niveaux 8 exclus depuis plusieurs années de la GIPA) l’inflation grandissante qui est appelée à durer selon tous les économistes. Le gouvernement appelle lui-même les employeurs à jouer le jeu de la négociation collective et de favoriser la revalorisation salariale. 

La CFDT-VNF revendique une réelle négociation avec un objectif partagé de parvenir à des avancées sociales trop longtemps mis en standby cela n’étant plus la priorité de la direction depuis le passage à L’EPA ! La CFDT-VNF, dans le cadre du bilan de l’enquête faite auprès des salariés, a d’ores et déjà identifié des pistes et émis des propositions concrètes sur les changements qu’il faudrait opérer. 

La CFDT-VNF n’entendra pas cette année que la direction laisse filer le calendrier pour jouer la montre et présenter un projet NAO mort-né faute de moyens suffisants qu’elle n’aurait pas su défendre et obtenir auprès des tutelles ! Ce mauvais coup opéré en 2021 et débouchant sur un PV de désaccord ne pourra pas se reproduire dans la passivité générale favorisée par la distanciation et la crise sanitaire. 

Si la direction n’entend rien, ne propose rien et ne fait rien, nous saurons mobiliser le plus grand nombre des salariés pour l’obliger à entendre et à revoir sa copie. Tous les salariés ont beaucoup donné, se sont adaptés, se sont mobilisés en toute circonstance, sans rien attendre et pour beaucoup sans rien obtenir ! 

Désormais, si la direction souhaite conserver ce dynamisme et cette énergie, il va falloir qu’elle redonne du sens à sa politique salariale ainsi que les moyens aux salariés de faire le plein pour venir travailler : 

COMME VOUS LE SAVEZ, il n’est pas pour rien !

Nous vous tiendrons informés en temps réel des différentes avancées sur ce dossier majeur pour les salariés de droit privé cette année. D’ores et déjà parlez-en ensemble, envoyez-nous vos idées, vos remarques et préparez-vous si la direction nous y oblige à vous unir dans l’action !

Contrôle ton destin, ou quelqu’un d’autre le fera… 
Jack Welsh