DTSO – Opération «1000 smartphones» contre la fracture numérique à VNF : environ 80 agents de terrain concernés


Suite à l’attaque informatique générale de VNF survenue en 2020, les mesures de sécurité du réseau informatique de VNF se sont renforcées avec pour dommage collatéral l’impossibilité pour les agents d’exploitation et de maintenance de se connecter à distance à leur messagerie depuis leur téléphone et ordinateur personnel.

Depuis cette crise informatique, la connexion à distance des agents de terrain est rompue. Il ne leur reste plus que le poste informatique partagé pour se connecter. Toutefois, cette solution a montré depuis de nombreuses années, son incapacité à garantir pour chacun une connexion régulière au réseau informatique.

En effet, en saison de navigation, les agents d’exploitation sont tous les jours sur le terrain, ce qui ne leur permet pas de passer au centre d’exploitation pour se connecter au poste informatique partagé. Pour les Ouvriers des Parcs et des Ateliers (OPA) qui partent en déplacement pour la semaine, ils ne peuvent pas accéder au poste informatique partagé pendant la durée de mission.

Une injustice numérique entre les personnels

Les difficultés de connexion des agents d’exploitation et de maintenance sont d’autant plus problématiques que depuis la crise, les applications informatiques se sont multipliées à VNF (OCTAVE, CAMPUS, NOTILUS…). À cela s’ajoute la dématérialisation des élections professionnelles avec l’obligation de voter en ligne. Cette situation conjuguée au processus de dématérialisation en cours à VNF a conduit à une véritable fracture numérique entre les agents de terrain et les autres agents de VNF. 

Afin de réduire cette fracture, la CFDT-VNF demande régulièrement depuis de très nombreux mois la mise en place d’un système permettant aux agents d’exploitation de se connecter à distance au réseau de VNF.

Comme à notre habitude, force de propositions, nous avons proposé à la direction territoriale de se servir des tablettes numériques présentes aux écluses au titre de la GMAO dont le service est déjà équipé. Toutefois, cette solution n’a pas été retenue par VNF au motif d’un risque de rupture de la confidentialité résultant de l’utilisation partagée de chaque tablette par plusieurs agents. 

Des smartphones professionnels pour accéder aux outils professionnels à distance

VNF a préféré la solution individuelle du smartphone pour chaque agent ne disposant pas d’un poste de travail avec connexion informatique.

VNF a donc lancé au niveau national son opération « 1 000 smartphones » pour les agents de terrain. Concernant la DTSO, cela représente environ 80 agents de terrain. Les smartphones sont en cours de déploiement.

La distribution des téléphones portables est accompagnée par des formations de prise en main. La CFDT-VNF a demandé à ce que chaque agent concerné soit systématiquement formé à l’utilisation du smartphone et de ses applications. Pour cela, la CFDT-VNF propose la mise en place d’une formation interne, ce qui permettrait de reconnaître le rôle indispensable des formateurs internes à cette opération et de les valoriser financièrement.

La CFDT-VNF a également demandé que le kit de formation soit distribué en format papier en complément du kit de formation en ligne sur CAMPUS. En effet, un agent de terrain ayant mal compris ou oublié comment fonctionne le site CAMPUS risque d’avoir du mal à récupérer le kit de formation sur CAMPUS. Ce risque est d’autant plus grand qu’une majorité des agents de terrain sont plus à l’aise avec les activités manuelles qu’ils ne le sont avec l’informatique.

Pour conclure, la CFDT-VNF tient à souligner l’investissement important déployé par les agents de la DTSO en charge de l’informatique et de la téléphonie pour le déploiement de ces 80 smartphones.