DTS : Rencontre du 24 mars 2022 avec Benoît Dufumier, directeur général délégué


Le temps imparti n’a pas permis d’aborder les nombreux sujets à l’ordre du jour. Voici quelques réponses aux questions posées : 

  • La situation problématique des effectifs de Niffer
    Le DGD a indiqué qu’il n’est pas question de réduire le niveau de service. L’administration peine à recruter dans un marché de travail peu favorable du bassin rhénan, mais mettra tout en œuvre afin de pallier ce manque d’effectifs.
  • Le recrutement des saisonniers et d’éventuels CDD avec une fourchette de salaire peu attractive et un manque de communication
    Le DGD a répondu qu’il s’agit d’une stratégie nationale, que tous les canaux de publications d’offres d’emplois sont utilisés et que les agents peuvent contribuer à une large diffusion également.
  • La problématique de formation des nouveaux arrivants et le transfert de compétences
    Le DGD a rappelé que c’est un point sensible pour l’établissement, des formations sont proposées aux nouveaux arrivants et un dispositif de transfert de compétences est en développement.

La CFDT-VNF a rappelé l’action du 7 décembre dernier qui avait mobilisé plus d’un tiers des effectifs de la DT et a relayé les inquiétudes des personnels qui restent à ce jour sans garantie pérenne de rémunération si ce n’est que par la simple parole du directeur général qui ne dispose, à cette date, d’aucun support juridique au-delà du 31 décembre 2022.

Le DGD a rappelé que le DG s’est lui-même engagé à un maintien de salaires pour les agents avec plusieurs hypothèses évoquées, telle la refonte du RI des PETPE ou la poursuite de l’ICT. Il a également rappelé l’absence de mobilité imposée.

  • Que vont devenir les bâtiments, actuels lieux de vie et de travail des agents, si des collectivités souhaitent les acquérir ?
    Le DGD a répondu qu’il n’avait pas connaissance de tels cas à la DTS, mais « que chacun se rassure », un accompagnement individuel adapté permettra de prendre en compte chaque situation particulière.
  • Pour les itinéraires secondaires, tel le canal du Rhône au Rhin Branche Sud, les équipes ne sont plus en capacité d’entretenir nos infrastructures et les marchés passés ne permettent pas toujours d’assurer un niveau suffisant. Les réseaux sociaux dénoncent régulièrement cet abandon de canaux.
    Le DGD a annoncé que la Direction territoriale suit le dossier de près et que la signature de la charte entre VNF et la région Grand Est va permettre de redynamiser ce secteur.
  • La CFDT-VNF a soulevé la question de la numérisation qui s’accélère au détriment des agents. Ne serait-il pas possible de ralentir le rythme ?
    Le DGD a rappelé que la réussite du projet de modernisation est liée à notre aptitude à utiliser les outils numériques pour simplifier et automatiser certaines opérations ou formalités. L’accompagnement au déploiement de ces outils est une priorité et la DTS s’est fortement impliquée.

Vous trouverez les questions non traitées dans le lien suivant ainsi que les réponses complètes apportées par le Directeur Général Délégué.