Communiqué de l’intersyndicale CFDT-VNF / FO / CGT du 24 janvier 2023


# LA RETRAITE A 64 ANS C’EST NON !!!

Le 19 janvier, sur l’ensemble du territoire, plus de deux millions de travailleuses et travailleurs, jeunes et retraité(e)s, se sont mobilisés, mis en grève et/ou ont manifesté, dans le public comme dans le privé, contre la réforme des retraites de ce gouvernement.

Le gouvernement ne s’attendait pas à une telle ampleur ; le rejet de ce projet de réforme est massif dans la population.

La réussite de cette journée crée les conditions du retrait de ce projet. Oui, le retrait est possible !

D’ici la prochaine journée de grève et de mobilisation générale du 31 janvier 2023, l’intersyndicale appelle à des actions d’expression collective. Aussi, nous invitons :

  • Tous les personnels travaillant sur les ouvrages, à afficher une banderole bien visible indiquant : # LA RETRAITE A 64 ANS : C’EST NON !
  • Tous les personnels dans les bureaux, à imprimer et afficher sur leur porte de bureau le message : # LA RETRAITE A 64 ANS : C’EST NON !
  • Tous les personnels à signer la pétition intersyndicale en ligne, si vous ne l’avez pas déjà fait : 720 000 signatures lundi matin, il faut continuer !
  • Tous les personnels à participer aux AG en intersyndicale organisées localement.

L’objectif commun doit être de rappeler à la direction, au gouvernement, au grand public que 93% des travailleuses et travailleurs sont opposés à ce projet de réforme des retraites !

N’oubliez pas : Ce projet n’est pas justifié économiquement ; mais c’est une double peine pour tout le monde :

  • La possibilité de partir à la retraite est reculée de deux ans, soit à 64 ans, supprimant jusqu’à cet âge les surcotes censées améliorer « un peu » votre retraite : BAISSE DES RETRAITES ;
  • La durée de cotisation augmentera dès le mois de septembre jusqu’à 43 annuités dès 2027 et même 44 annuités pour les carrières longues, synonyme d’appauvrissement des retraites.

Ne vous laissez pas abuser : La communication gouvernementale, largement relayée par les médias et l’administration, met l’accent sur quelques mesures d’accompagnement, totalement insuffisantes. A titre d’exemple, les 1 200€ bruts (85% du SMIC) ne concerneront que les carrières complètes, et ce dispositif devait déjà légalement être mis en œuvre depuis 2003 !  

Ne les laissez pas vous tromper ; n’oubliez pas l’essentiel !

Le gouvernement mise sur la résignation et la fatigue des français, sur leur incapacité à se mobiliser et à faire grève notamment avec une inflation jamais vue et dont il porte une large responsabilité ! Tout au long de cette semaine et dans les prochaines à venir, vous avez toutes et tous la possibilité, collectivement et solidairement, de vous exprimer et, si vous le pouvez, nous rejoindre le 31 janvier dans les manifestations pour faire la démonstration que TOUS ENSEMBLE NOUS DISONS :

# LA RETRAITE A 64 ANS : C’EST NON !