64 ANS, C’EST NON ! TOUS A LA MANIFESTATION LE MARDI 31 JANVIER 2023 !


Cher(e)s Collègues,

La mobilisation contre le report de l’âge légal à 64 ans de la réforme des retraites continue ! Rendez-vous massivement le 31 janvier dans la rue !

Nous étions plus de 2 millions, le 19 janvier dernier, à affirmer notre refus du report de l’âge légal de départ à la retraite.  

Réunis dans les rues, les travailleuses et travailleurs se sont rassemblés pour déclarer haut et fort leur opposition face à ce projet de réforme, qui n’est pas justifié économiquement et qui les pénalise.

Si le gouvernement met l’accent sur quelques mesures d’accompagnement, celles-ci restent totalement insuffisantes !

LA MOBILISATION CONTINUE ! RENDEZ-VOUS MASSIVEMENT LE 31 JANVIER


Soyons plus nombreuses et nombreux encore pour faire la démonstration que TOUS ENSEMBLE NOUS DISONS :

# LA RETRAITE A 64 ANS : C’EST NON !

Vous souhaitez vous mettre en grève le 31 janvier ? Vous n’avez aucune démarche particulière à réaliser, les préavis de grève sont déjà déposés.

Vous souhaitez vous mobiliser à nos côtés sur les lieux de rassemblement ?

La CFDT met à disposition des bus au départ de différents endroits. Vous trouverez, ci-après, le lien permettant l’inscription au départ de Béthune (13h) place de l’Europe, Lens (13h) 13b route de Béthune, Arras (12h), Douai (12h45) : Mobilisation retraites le 31 janvier 2023 à Lille (google.com)

Ce lien sera clôturé ce vendredi 27 janvier à 17h.

L’inscription aux bus est obligatoire 

Vous souhaitez nous rejoindre directement sur Lille ou Amiens ?

Pour tous les adhérents à la CFDT-VNF, nous rappelons également que sur justificatif vous pouvez solliciter la prise en charge des frais de déplacement (transports en commun ou covoiturage d’au moins deux personnes).

Les RDV pour la manifestation du 31 janvier : 14H30 Porte de Paris à Lille ou 14H Maison de la Culture à Amiens

Merci de relayer ces informations à tous vos collègues qui souhaitent se mobiliser pour défendre le droit à la retraite 

Je soutiens la mobilisation intersyndicale et je m’oppose à cette réforme : « je signe la pétition »