DTCB : Point covid


Depuis, sur de nombreux sites, ces travaux ont repris en mode dégradé ou n’ont pas redémarré dans les temps. Ce sujet a été remarqué au niveau national. Les baisses d’effectifs « voulues » obèrent une fois encore la bonne marche de ses projets. Les différents acteurs ne sont pas bien définis chacun dans leurs fonctions et à l’inverse, les fonctions ne sont pas bien définies pour chacun des acteurs.

La maintenance

Les personnels sont inquiets sur le devenir de leurs missions et leur avenir professionnel. C’est encore plus prégnant pour les personnels affectés à la maintenance, quel que soit le niveau, notamment compte tenu du devenir du statut OPA, des départs et des mutations annoncés ou déjà effectifs et les difficultés à recruter les bonnes compétences sur des contrats précaires. Malgré les palabres du siège sur l’enjeu stratégique de la maintenance dans le projet de transformation de VNF, cette difficulté à recruter démontre une nouvelle fois le manque d’attractivité et de considération pour ce métier. Au final, s’il est un sujet sur lequel le nombre d’affirmations péremptoires est inversement proportionnel à la connaissance réelle que l’on a du phénomène, c’est bien le domaine de la maintenance. « Ni rire, ni pleurer, mais comprendre » (Spinoza)

Le dialogue social local

Une délégation de représentants de la maintenance avait pourtant échangé avec la Direction sur ce sujet. Pour toute réponse, un projet de modification des UTI a balayé d’un revers de main les demandes de clarification de ces personnels et a été présenté en CTUP. La CFDTVNF s’y est d’ailleurs une nouvelle fois opposée. Le directeur a affirmé que cette organisation était provisoire, mais le provisoire qui dure on connait bien à VNF et, malheureusement, les promesses n’engagent que ceux qui les croient. À l’aube d’un grand projet de modernisation de l’établissement notamment à la DTCB, les paradigmes ont la vie dure. Lors d’un CTUP, la CFDT-VNF a interpellé la Direction sur les inquiétudes des personnels liées au projet de transfert de la maintenance sur les sites de la rivière Seille à la DT Rhône-Saône. Par une réponse proche d’une fin de non-recevoir, la Direction nous a fait croire que ce sujet n’était pas d’actualité et elle a cherché à minimiser encore une fois les craintes des personnels. Nous demandons une confirmation officielle de l’abandon de ce projet et s’il s’avère que ce n’est pas le cas, nous demandons une réunion d’information réunissant les CTU de proximité des deux DT impactées.

Et le transfert de la DT BS vers la DT CB ça donne quoi ?

S’agissant du secteur rivière Yonne, la DT CB n’a pas encore digéré cette fusion qui présente encore aujourd’hui de nombreuses incertitudes et dysfonctionnements. Rappelons que, sur ce sujet, le DG n’a pas souhaité consulter les instances nationales. Aussi, les personnels ne croient plus les paroles et promesses faites lors du transfert. Ils veulent désormais des actes sans que ceuxci pénalisent les autres secteurs de la Direction. Les représentants CFDT-VNF ont à plusieurs reprises dénoncé cet état de fait en CTUP. Lors d’une consultation en instance, ils se sont d’ailleurs opposés vivement aux modifications d’horaire proposées sur le secteur, regrettant que ce dossier n’ait pas été présenté initialement pour information, ce qui leur aurait permis de consulter les personnels concernés et de mesurer l’impact de cette décision. Faute d’un dialogue social serein et constructif, les représentants CFDT-VNF ont parfois même été contraints de quitter les instances (CLHSCT de décembre et de refuser de siéger au CTUP de février 2020) pour exprimer leurs désaccords sur les méthodes de l’administration.

À votre rencontre…

Avant ce nouveau confinement, les représentants de la section CFDT-VNF à la DT CB avaient pu reprendre les rencontres avec le personnel au mois d’août et ont constaté des tensions palpables dans les équipes notamment entre une partie des managers de proximité et une partie des agents. Devant le mal-être exprimé par certains agents et leur description de comportements hiérarchiques pour le moins inappropriés, la CFDT-VNF a alerté la Direction et a sollicité la mise en place d’un CLHSCT pour échanger sur ces difficultés. Pour autant, à ce jour, la Direction ne semble pas vouloir y donner suite ni réagir. Si les choses devaient s’aggraver, la Direction devra assumer ses responsabilités et ne pourra pas se contenter de renvoyer la faute sur les agents.

Le règlement intérieur de la DT CB

Le groupe de travail sur le Règlement Intérieur (RI) est relancé et une délégation de la « DT CB band » part en tournée dans les UTI pour son « RI Tour 2020 ». Alors que les préceptes du RI actuel ne sont pas ou peu respectés en de nombreux endroits, la Direction explique que ces différences entre UTI sont liées à l’incompréhension « des petits encadrants »… La CFDT-VNF demandera des clarifications sur ces propos lors d’une bilatérale.